"Petit paysan" ou un amour (trop) grand pour l'élevage

France 2

Petit paysan, qui sort ce mercredi 30 août, est le premier film d'Hubert Charuel. Il a été remarqué au Festival de Cannes et primé trois fois au Festival d'Angoulême ce week-end.

Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Son troupeau, c'est toute sa vie. Un jour, l'une de ses vaches attrape une maladie très contagieuse. Tout son bétail risque d'être abattu. Il ne peut s'y résoudre. Petit paysan, au cinéma ce mercredi, est le premier long-métrage du jeune cinéaste Hubert Charuel. Lui-même fils d'éleveur, il a tourné ce film dans la ferme de ses parents à Droyes (Haute-Marne).

Une avant-première douloureuse

Des lieux familiers, des proches qui jouent les figurants et un drame qui a marqué son enfance, la vache folle, une maladie qui a décimé près de 200 000 animaux dans les années 90. Des images encore présentes dans la mémoire des éleveurs de la région. L'avant-première a fait revenir des souvenirs douloureux. Un récit poignant qui montre la réalité d'un métier difficile. En France, le nombre d'éleveurs laitiers a diminué de 30% ces cinq dernières années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne