Pesticides : les "feux de la colère" des agriculteurs

FRANCEINFO

Les agriculteurs, en colère, ont allumé des feux un peu partout en France lundi 23 septembre. Ils protestent contre les zones d'exclusion envisagées contre les épandages de pesticides.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À l'appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs, quelques centaines d'agriculteurs dans toute la France ont procédé lundi 23 septembre à des actions "feux de la colère", incendiant palettes, bottes de paille et souches, afin d'exprimer le malaise du monde agricole et le projet de mise en place de zones de non-traitement (ZNT) destinées à protéger les populations contre les dangers potentiels des pesticides.

"Ras-le-bol et détresse"

En Île-de-France, des feux étaient allumés dans une demi-douzaine de lieux. Des opérations du même type ont été organisées dans le Pas-de-Calais, la Marne, en Haute-Garonne autour de Toulouse ou dans le Gers.

"Le problème, c'est qu'on n'en peut plus. C'est à la fois un feu pour exprimer la détresse et un feu pour signaler le ras-le-bol", confie un agriculteur qui entretenait un feu à Seysses-Savès (Gers). "Tous les produits qu'on utilise sont normalisés et sont autorisés à utilisation par la réglementation donc par là même je ne considère pas qu'ils présentent un grand risque pour la santé humaine", explique un autre paysan gersois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne