Pesticides : le maire de Langouët devant le tribunal de Rennes

FRANCE 3

Le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) est devant la justice lundi 14 octobre. Son arrêté anti-pesticides est dans le viseur du tribunal administratif de Rennes. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il est devenu la figure de l'opposition aux presticides. Le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) avait-il le droit d'interdire l'utilisation de pesticides dans une zone de 150 mètres entre les habitations et les champs ? Le tribunal administratif de Rennes (Ille-et-Vilaine) doit répondre à la question lundi 14 octobre. Une question qui a soulevé une large polémique ces derniers mois.

De 3 à 10 mètres

Plusieurs dizaines de maires avaient pris des décisions similaires cet été, alors qu'en août dernier, la préfecture avait suspendu l'arrêté. Toujours cet été, en référé, l'élu avait déjà fait valoir la carence de l'État. "On vient le soutenir évidemment puisque nous sommes nous-mêmes dans nos départements attaqués par le préfet", explique lundi matin Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff (Hauts-de-Seine). L'audience, lundi à Rennes, est suivie de près par les agriculteurs. De 3 à 10 mètres, ce sont pour l'instant les préconisations de l'État. Un décret devrait entrer en vigueur au 1er janvier prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne