Pesticides : la mâche va-t-elle augmenter ?

FRANCE 3

Reportage au sein d'un producteur de mâche, salade qui risque d'augmenter depuis l'interdiction d'un pesticide.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Elles prolifèrent tranquillement sur les champs de mâche. Les mauvaises herbes ont envahi cet hectare depuis l'interdiction d'un pesticide. "Il y a beaucoup plus d'herbes et on est obligés d'avoir plus de monde pour que la mâche soit récoltée à temps", explique une agricultrice. Conséquence : huit salariés ont été recrutés pour grossir les rangs des ramasseurs de salade. Du travail en plus pour les saisonniers, mais c'est un coût supplémentaire pour leurs patrons, déjà inquiets de la baisse de production.

Flambée des coûts de production

"Toutes ces mauvaises herbes, il faut les enlever avant que la récolteuse puisse passer et récoler la mâche", indique Bertrand Redureau, maraîcher et producteur de mâche. Certaines zones ne peuvent même pas être exploitées ni récoltées puisque trop de mauvaises herbes s'y sont logées. Entre les pertes de récoltes et de créations d'emploi, les maraîchers nantais craignent une montée des prix de leurs coûts de production, plus 30 à 40% selon leurs estimations. Aujourd'hui, ils réclament une hausse du prix de la mâche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne