Pesticides : des ventes en hausse malgré l'objectif gouvernemental de réduction

france 2

Les pesticides semblaient être en sursis en France, mais selon des chiffres du ministère de l'Agriculture, leur utilisation a augmenté de 24% en 2018.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La volonté des différents gouvernements depuis dix ans est de réduire l'utilisation des pesticides. Pourtant, en 2018, leurs ventes ont augmenté de 24%. Selon le ministère de l'Agriculture, la faute incombe à une mauvaise météo qui a entraîné des maladies et une augmentation de la taxe sur ces produits, conduisant certains agriculteurs à faire des stocks. Pour beaucoup d'entre eux, il est surtout difficile de se passer de pesticides pour cultiver leurs céréales.

"Ce n'est pas acceptable"

Une réalité bien éloignée du plan gouvernemental de réduction des pesticides. L'objectif était de les réduire de moitié en dix ans, grâce à un financement de 300 millions d'euros par an. Ils ont au contraire augmenté de 25%. Pour les écologistes, c'est un échec complet. "L'objectif, c'était de les réduire de 50%, sur du long terme, avec beaucoup de moyens alloués, ce n'est pas acceptable. Il faut trouver d'autres leviers, compléter ce plan, ou au moins le renforcer", plaide Claudine Joly, responsable des questions pesticides France Nature Environnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne