Peste porcine : l'inquiétude des éleveurs français

FRANCE 3

La peste porcine, un virus inoffensif pour l'homme, menace de toucher les élevages français. La Belgique a annoncé la découverte de deux cas sur des sangliers, jeudi 13 septembre, à quelques kilomètres de la frontière française. Chasseurs et éleveurs sont en état d'alerte.

C'est un courrier alarmant que tous les éleveurs de porc du nord-est de la France ont reçu dans leur boîte aux lettres : la peste porcine africaine est aux portes de nos frontières. Deux cas ont été détectés en Belgique sur des sangliers, qui transportent la maladie à travers toute l'Europe. Des mesures de protection ont donc été mises en place dans quatre départements limitrophes : les Ardennes, la Meuse, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle.

Ni traitement ni vaccin

Dans cette exploitation, l'éleveur nous interdit même formellement d'entrer, de peur que nous transportions le virus. Si l'inquiétude est aussi grande, c'est qu'il n'existe aucun traitement ni vaccin pour arrêter cette maladie mortelle pour les cochons. Les pouvoirs publics se veulent pourtant rassurants. À l'autre bout du pays, en Bretagne, c'est ici que provient plus de la moitié de la production de porc français. Les éleveurs sont déjà sur leurs gardes. Des dizaines de milliers de porcs ont déjà dû être abattus en Europe. La maladie n'est en revanche pas dangereuse pour l'homme.

Vous êtes à nouveau en ligne