Pêche : difficile de recruter des matelots

France 3

La pêche fait partie des secteurs qui peinent à recruter. Le métier n'attire pas malgré des salaires qui peuvent atteindre 3 000 euros pour un matelot débutant.

Le recrutement devient compliqué pour les pêcheurs. "Avant, dans la zone côtière, on avait toujours du monde. Il y a très peu d'intérêt pour la pêche maintenant. C'est un phénomène de société, je pense", explique David Souplet, un marin pêcheur de Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d'Armor). Cette crainte de ne pas trouver de matelots, tous les patrons pêcheurs la connaissent sur ce port.

Employer des marins étrangers

Le manque de main-d'oeuvre commence à mettre en danger certains bateaux. Depuis deux ou trois ans, les bateaux français manquent de centaines de bras. La faute aux départs en retraite plus nombreux et à un certain regain d'activité. La pêche est à nouveau rentable. À la criée, le poisson se vend très bien. Certains vont chercher leurs marins à l'étranger. Un débutant peut gagner 3 000 euros par mois, c'est ce qui attire des marins venus du Portugal, de Pologne ou du Sénégal. L'an dernier, sur les 1 000 professionnels de la pêche recrutés en France, plus de 300 venaient de l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne