Paris : des fruits et légumes proposés au "juste prix"

France 2

L'opération est organisée depuis neuf ans par le Modef, syndicat agricole, pour sensibiliser les consommateurs aux prix trop élevés.

1,50 euro le melon, idem pour le kilo de tomates... Ce jeudi 20 août, une vente directe aux consommateurs a été organisée par les agriculteurs, à Paris et en banlieue, à l'initiative du Modef, syndicat agricole. Les produits, uniquement français, sont 30 % moins chers que dans les supermarchés.
 
Une action militante pour dénoncer les marges faites par les grandes surfaces. Certains maraîchers sont venus du Lot-et-Garonne pour vendre leurs produits aux Franciliens. Ils ont apporté seize tonnes de marchandise et huit fruits et légumes différents. Grâce à cette initiative, les agriculteurs peuvent s'en sortir. Au mois de juillet, les producteurs ont par exemple touché 40 centimes par tomate. À ce prix-là, "on perd de l'argent", assure Michel Morrisset, producteur. "Il faut vendre 70 centimes minimum", ajoute-t-il.

"Des marges abusives"

Les producteurs veulent faire la démonstration qu'il est possible de payer moins cher ses fruits et légumes. "Aujourd'hui on vend la tomate 1,50 euros. On trouve le même produit dans les supermarchés de la région à 2,50 ou 3,50 euros, ce qui démontre bien que la grande distribution fait des marges abusives. Ce n'est pas normal, ça vole le producteur et le consommateur en même temps", argumente Raymond Girardi, secrétaire général du Modef.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne