Orages : un dispositif antigrêle pour protéger les vignobles

FRANCE 2

Météo France a placé dimanche 3 juin 48 départements en vigilance orange pour des risques d'orages violents, de fortes pluies et d'inondations. Pour les viticulteurs, ce mois de mai est catastrophique, et pour éviter que la grêle n'abîme les récoltes, certains prennent leurs précautions.

"Les orages en Gironde sont attendus vers 14 heures. Le dispositif antigrêle est déjà en marche. Cette cheminée est l'un des 120 générateurs du département à diffuser une solution d'iodure d'argent. Objectif : réduire l'impact de la grêle", indique le journaliste Francis Mazoyer, envoyé spécial à Cussac-Fort-Médoc, en Gironde.

L'impact potentiel de la grêle diminué par deux

"Dès qu'on reçoit l'alerte au niveau des bénévoles, quatre heures avant le phénomène de grêle, on allume cette cheminée pour que la solution d'iodure d'argent ensemence le nuage, multiplie les grêlons et par exemple, les transforme, si ce sont des petites billes, en petite grêle, voire en pluie", explique Dominique Fédieu, président de l'association de lutte contre les fléaux atmosphériques 33 (Adelfa). "L'efficacité du système diminue par deux l'impact potentiel de la grêle. La couverture, malheureusement, est insuffisante en Gironde. Il faudrait installer au moins une vingtaine de générateurs supplémentaires", ajoute-t-il. Le week-end dernier, les violentes chutes de grêle ont déjà impacté 7 000 hectares, soit 5% du vignoble bordelais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne