"On a moins de 18 ans pour transformer totalement l'économie, la société, notre forme de gouvernance" : le plan de Jeremy Rifkin pour sauver la planète

Jeremy Rifkin, lors d\'une conférence à Munich en Allemagne, le 17 janvier 2016.
Jeremy Rifkin, lors d'une conférence à Munich en Allemagne, le 17 janvier 2016. (TOBIAS HASE / DPA)

Essayiste, économiste, Jeremy Rifkin est l'une des grandes voix mondiales de l'écologie politique. Il publie mardi un mode d'emploi pour sauver la vie sur Terre.  

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"On a vraiment une date butoir", avertit mardi 15 octobre sur franceinfo l'économiste Jeremy Rifkin, l'une des grandes voix mondiales de l'écologie politique. Il publie mardi 15 octobre "Le New deal vert" aux Éditions des Liens qui Libèrent, sorte de mode d'emploi pour sauver la vie sur Terre.  

Jeremy Rifkin assure qu'en 2028, la civilation fossile va disparaître. Ses solutions pour sauver l'espèce humaine de l'extinction : "l'énergie solaire et l'énergie éolienne", une "taxe carbone agressive" supportée par l'industrie de l'énergie fossile et l'utilisation des terres agraires pour nourrir l'espèce humaine et non plus le bétail.

Franceinfo : La civilisation fossile va s'effondrer, selon vous, en 2028. Pourquoi cette date ?  

Jeremy Rifkin : Il est de de plus en plus clair que nous sommes maintenant dans une voie d'extinction. Peut-être ne survivrons-nous pas ? La moitié des créatures sur Terre seront éteintes dans les prochaines décennies. La dernière fois qu'il y a eu une extinction de la sorte, c'était il y a 65 millions d'années. Les manifestations des jeunes aujourd'hui sont la première révolte mondiale de la race du genre humain.  

Vous donnez les solutions et même le calendrier pour réussir cette révolution qui nous attend. Ça veut dire que ce n'est pas trop tard ?

Ce n'est pas trop tard mais il faut être vraiment sur la mission. On a vraiment une date butoir, on a moins de 18 ans pour transformer totalement l'économie, la société, nos métiers, notre forme de gouvernance. Cela signifie qu'il faut tous se rassembler. La bonne nouvelle finalement, c'est que la civilisation de l'énergie fossile est en train de finir. C'est ce que je veux que tout le monde entende en France. Nous avons maintenant de l'énergie solaire et de l'énergie éolienne qui coûtent nettement moins cher que le charbon, l'énergie nucléaire, et le gaz naturel. Il faut se rendre compte qu'il va y avoir des milliards et des milliards de dollars d'actifs bloqués dans le pétrole parce que cette énergie ne sera jamais utilisée. Les oléoducs, les raffineries, les centrales d'énergie, toutes ces industries qui fonctionnent sur l'énergie fossile vont s'effondrer parce que le marché maintenant est beaucoup moins cher grâce au solaire et l'éolien. 

Il faut transformer notre économie et faire une troisième révolution industrielle, le 'New Deal vert'Jeremy Rifkin, économiste et essayisteà franceinfo

Vous plaidez également pour une taxe carbone sur les énergies fossiles. En France, on a connu récemment une fronde fiscale contre la hausse des taxes sur les carburants. Est-ce que c'est ce qui nous attend dans les années qui viennent ?

Il y a 23 thèmes principaux dans mon livre qui doivent être traités immédiatement par les gouvernements. Le premier de ces thèmes, c'est la taxe carbone. Je suis en faveur d'une taxe carbone agressive mais tous les revenus de ces impôts devraient immédiatement retourner sur une base mensuelle à toutes les familles françaises pour qu'elles puissent recevoir plus que ce qu'elles ne dépensent pour l'énergie. Il faut qu'effectivement ce soit toute l'industrie de l'énergie fossile qui supporte la charge et non pas les familles français.

Est ce que l'avenir de la planète c'est forcément à plus ou moins long terme de se passer de viande et de devenir végane ?

En 1990, j'ai écrit mon premier livre, "Au-delà du bœuf". J'aime bien les vaches mais elles utilisent 27% de la terre et le méthane qu'elles produisent est beaucoup plus nocif que le CO2, les NOx et les SOx. Nous avons perdu 60% du sol agraire. La moitié des terres agricoles du monde sont utilisées pour faire croître des récoltes pour nourrir les animaux. Il faut absolument sauver cette terre agricole pour que cette terre agricole ne soit plus utilisée pour nourrir le bétail mais pour nourrir les humains.  

Vous êtes à nouveau en ligne