Alpes Maritimes : une année noire pour les producteurs d'olives

FRANCE 2

C’est un produit phare du sud de la France, mais l’olive va mal. Quasiment aucune récolte n’a pu être faite dans les Alpes-Maritimes. La situation est catastrophique, la filière est sinistrée.

Dans le domaine de Spéracède, dans les Alpes-Maritimes, le sol est jonché d’olives. Une catastrophe pour la productrice. "On a eu des mauvaises conditions météo dès le début de l’année, froid et grêle ensuite", explique Claude-Sabine Martin, productrice d’olives. Elle n’a rien récolté, car le peu qui restait a été nécrosé par les piqûres de mouches. "Nous avons vraiment un gros problème de pression de mouches. C’est la première année ou les olives sont si moches. Depuis que je me suis installée en 2000, je n’ai jamais vu ça", se désole-t-elle. Sa propriété s’étend sur deux hectares. Un domaine plusieurs fois primé, qui produit la caillette, la fameuse olive niçoise, une appellation d’origine protégée. Mais après plusieurs années compliquées, elle a dû se diversifier : elle s’est lancée dans les chambres d’hôtes.

Les producteurs dans l’incertitude

De l’autre côté du département, même constat. Laurence Lessatini, productrice d’olive, constate les dégâts : il y aura six tonneaux de récoltés, contre 200 dans les bonnes années. "On ne sait pas où on va, on peut que faire avec, avec ce que la nature nous donne chaque année. Mais c’est de pire en pire, cette année, on ne comprend pas", regrette-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne