Nucléaire : des agriculteurs font plier EDF

FRANCE 3

La mobilisation des agriculteurs a payé. EDF n'agrandira pas le site nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). Tout le village est soulagé.

À deux pas des tours de refroidissement de la centrale nucléaire, la pression est retombée pour deux agriculteurs, soulagés de conserver leurs terres. "Cela fait du bien de savoir que le projet est terminé. On dort mieux la nuit", confie Florian Perrin. Cet agriculteur est propriétaire de 186 hectares de terres à Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). EDF voulait lui en racheter le tiers afin d'étendre la centrale.

EDF renonce à son projet d'extension

Une dizaine d'autres céréaliers étaient concernés par le projet d'extension de la centrale. "On ne savait pas combien EDF pouvait nous indemniser. L'entreprise ne nous a pas parlé de prix. Perdre un tiers de ma surface, ce n'était pas possible", poursuit Florian Perrin. EDF convoitait une centaine d'hectares, mais a fait machine arrière après neuf mois d'étude et l'opposition des agriculteurs. Dans la région, EDF fait face aux mêmes résistances, près de la centrale de Chinon (Indre-et-Loire) notamment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne