Notre-Dame-des-Landes : 40 projets de régularisation ont été déposés

FRANCE 3

Pour la première fois depuis les expulsions de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), des occupants ont déposé 40 dossiers de régularisation en préfecture vendredi 20 avril. Ces dossiers doivent être maintenant examinés.

À l'issue d'une ultime réunion ce vendredi 20 avril, les habitants de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) quittent la préfecture de Nantes en ayant fait des concessions. Conformément à la demande des autorités, ils ont déposé des dossiers de régularisation : 40 projets nominatifs pour rester sur place.

Après l'examen viendra la répartition des parcelles

"Nous décidons aujourd'hui de répondre aux injonctions du gouvernement. Nous voulons stopper l'escalade de la tension sur la zone et obtenir enfin le temps nécessaire au dialogue et à la construction du projet que nous défendons", a déclaré Dominique Lebreton, coordinateur des opposants de la ZAD.

De quoi rassurer la préfète qui entrevoit une possible sortie de crise. "Pour la première fois, ils ont déposé des projets nominatifs. Ce pas-là a été fait. Maintenant il y a un travail d'examen approfondi qui va être fait. [...] Ils ont fait un travail considérable. Ils nous ont présenté des tableaux, des noms, des projets", a constaté Nicole Klein, préfète de la région Pays de la Loire. Après l'examen des projets, reste l'épineuse question de la répartition des parcelles. Elles appartiennent à l'État, mais les zadistes refusent que celui-ci s'immisce dans la gestion de ces terres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne