New York : la guerre du foie gras

FRANCE 2

La bataille du foie gras est lancée à New York : dans deux ans, sa commercialisation et sa consommation seront interdites dans les restaurants de cette ville. Un manque à gagner de plusieurs millions pour les professionnels, qui entendent contester cette décision.

La ville des gratte-ciel s'engage contre l'un des mets français les plus traditionnels : la vente et la consommation de foie gras seront interdites à New York dans deux ans. La loi, rédigée par Matthew Dominguez, membre d'un groupe de défense des animaux qui a fait campagne et convaincu les élus, a été votée en quelques mois. "Éduquer les gens n'est pas suffisant. Cela coûterait des millions et des millions d'informer sur ce qu'il se passe dans l'industrie du foie gras et nous, ce qu'on a fait, c'est une loi qui n'autorise pas la cruauté animale", assure Matthew Dominguez.

"On ne force pas les canards à manger"

Pendant des semaines, le dialogue entre les élus de New York et les producteurs a été impossible. "On ne force pas les canards à manger, parce que peu importe la quantité de nourriture que vous mettez dans le jabot, le canard va décider de ce qui passe dans son estomac", explique Sergio Seravia de la ferme "La Belle Farm", située à deux heures de New York, en montrant comment procéder au gavage. Cette action, au cœur du débat, consiste à d'abord palper le jabot du canard, c'est-à-dire la poche que l'ouvrier va remplir d'un mélange d'eau et de maïs. Le tube est flexible et lisse pour ne pas abîmer l’œsophage. La Belle Farm attaque la décision de la ville de New York en justice : droits des animaux contre tradition culinaire, la bataille du foie gras en Amérique ne fait que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne