Néonicotinoïdes : des interdictions et des exceptions pour les betteraviers

France 2

Le gouvernement devrait autoriser à nouveau jeudi 3 septembre l’usage des néonicotinoïdes. Cet insecticide contesté, notamment utilisé par les betteraviers. Une dérogation qui suscite la colère des écologistes.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

D’un côté, des champs de betteraves jaunis, décimés par ces pucerons verts, de l’autre des abeilles et au milieu, l’insecticide controversé, les néonicotinoïdes. Ils sont interdits en France depuis 2018, notamment en raison des risques qu’ils représentent pour les abeilles. Pour sauver les récoltes, les producteurs de betteraves réclament l’autorisation d’utiliser ces petites billes bleues. Malgré l’opposition des apiculteurs et des écologistes, le projet de loi présenté jeudi 3 septembre prévoit d’apporter des dérogations.

Dispositif d’indemnisation

L’insecticide pourra être utilisé ces trois prochaines années et uniquement pour les producteurs de betteraves. Cette réautorisation temporaire sera accompagnée d’une série de mesures et notamment d’un budget de cinq millions d’euros pour accélérer la recherche de solutions agronomiques. Un dispositif d’indemnisation est également prévu pour les agriculteurs touchés. D’ici la fin de l’année, un plan de protection des pollinisateurs sera également mis en place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne