Moissons : une mauvaise année

France 3

Plusieurs régions françaises font une nouvelle fois cet été face à un vrai manque d’eau dû aux sécheresses, y compris certaines parties de la Bretagne. Les rendements sont en fortes baisses : jusqu’à 25% de moins qu’une année normale.

Dernier jour de récolte pour Franck Ménard, céréalier de L’Yonne. La moisson se termine plus tôt que d’habitude. Les quantités sont moins importantes que prévu : moins 50% de rendement sur son exploitation d’orge et de blé, la faute à une météo très capricieuse. "On est passé du très humide au très sec, donc les plantes semées au mois d’octobre n’ont pas eu le temps de s’implanter correctement et avoir un système racinaire suffisamment profond pour résister quand viendrait le sec. Et comme le sec est venu trop rapidement, les plantes n’étaient pas adaptées donc elles ont souffert d’autant plus",explique l’agriculteur.

Des récoltes en baisse sur tout le territoire

La situation est très préoccupante pour le céréalier. "On espère toujours que l’année d’après sera meilleure, mais là, quatre années de suite, les trésoreries sont à plat", déplore-t-il. Sur tout le territoire, les premières estimations sont mauvaises. Avec par exemple 25% de moins de récoltes de blés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne