Métam-sodium : la préfecture de Loire-Atlantique annonce des contrôles renforcés sur le pesticide dans la région de Nantes

Le métam-sodium est utilisé dans la culture de la mâche.
Le métam-sodium est utilisé dans la culture de la mâche. (MAXPPP)

Après une réunion d'urgence, la préfecture a décidé de contrôler les 200 exploitations qui utilisent ce produit dans le département.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des contrôles, mais pas de suspension. Après la vague d'intoxications dans le département voisin du Maine-et-Loire, la préfecture de Loire-Atlantique annonce qu'elle va renforcer les contrôles auprès des maraîchers. "Les 200 exploitations du département [utilisant ce produit] seront contrôlées dans les semaines à venir", a fait savoir la préfecture, après une réunion des services de l'Etat convoquée par la préfète Nicole Klein.

Des cas d'intoxication avaient été relevés en octobre dans la région d'Angers, conduisant la préfecture du Maine-et-Loire à suspendre l'autorisation du métam-sodium jusqu'au 26 octobre. Le 9 octobre, à Brain-sur-l'Authion (Maine-et-Loire), 61 personnes – des ouvriers agricoles pour la plupart – avaient été exposées à un produit phytosanitaire provoquant des irritations, notamment aux yeux, et le même scénario s'était reproduit trois jours plus tard à Mazé-Milon, une commune voisine, avec neuf victimes.

Un département très gourmand en métam-sodium

L'arrêté de suspension, qui est reconductible, soulignait des manquements supposés à la réglementation, "associés à des conditions climatiques exceptionnelles rendant les sols trop secs et trop chauds pour son application sans risques". En Loire-Atlantique, "aucune intoxication de ce type n'a été portée à la connaissance des services de l'Etat", souligne la préfecture. Mais le département concentrait 39% des ventes de la substance en France en 2017, selon les données officielles.

Quantité de métam-sodium vendu
  • Plus de 500 tonnes
  • Entre 60 et 300 tonnes
  • Entre 10 et 60 tonnes
  • Entre 5 et 10 tonnes
  • Entre 1 et 5 tonnes
  • Entre 0 et 1 tonne
  • Aucune vente

Source : INERIS

Une décision nationale "est attendue dans les tous prochains jours", a également garanti la préfecture de Loire-Atlantique, en faisant référence au réexamen annoncé par l'Anses.

Vous êtes à nouveau en ligne