Lozère : une fromagerie redonne vie aux villages du causse Méjean

France 3

France 3 nous emmène à la découverte du causse Méjean, un territoire de Lozère méconnu, aux allures de Mongolie, peu peuplé, mais dynamique. Depuis des siècles, on y élève des brebis. Grâce au fromage produit sur place, des villages reprennent vie.

Sur les hauteurs de la Lozère, dans le département le moins peuplé de France, c’est un plateau désertique où la présence humaine se fait discrète : le causse Méjean. Dans cette zone enclavée qui semble condamnée par l’exode rural, une fromagerie tourne à plein régime. Ici, on produit 220 tonnes de fromage par an à base de lait de brebis. Lancée en 1990, cette fromagerie embauche désormais une vingtaine de personnes. Une source d’emplois et de revenus loin d’être négligeable dans le petit village de Hures-la-Parade (Lozère). C’était bien l’objectif de départ.

Un lien de confiance et de proximité

Cette fromagerie produit une quinzaine de fromages vendus dans toute la France. Son credo : le dialogue et la transparence totale. Lorsque l’année est bonne, elle verse même une prime aux éleveurs. Dans un village voisin, Théophile Nevatch s’occupe de 240 brebis, qu’il sort presque tous les jours. Avant, il vendait son lait aux fabricants de roquefort, la multinationale Lactalis. Il y a cinq ans, il a rompu le contrat pour ne travailler qu’avec la fromagerie locale. Un lien de confiance, de proximité, qui permet au village de s’agrandir. D’autres activités se sont installées autour. L’école s’est agrandie. La population a augmenté de 40% en trente ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne