Limousin : le filon de la pomme bio attire consommateurs et cueilleurs

FRANCE 2

La pomme est l'un des fruits les plus traités, mais faire de la pomme sans pesticide c'est possible. Reportage dans un verger bio du Limousin. 

Dans le verger du Quinsac à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), toute la production est en bio. Chez Muriel Ferrand, l'herbe, le pissenlit ou les fleurs sont les bienvenus. L'herbe abrite des coccinelles qui viennent manger les pucerons. Contre les maladies, comme la tavelure, la propriétaire n'utilise pas de pesticides non plus. "Le champignon se développe avec l'humidité et la chaleur. Contre, on a le cuivre", explique-t-elle. Le cuivre, la fameuse bouillie bordelaise, est autorisée en agriculture biologique. 

Un quart de la production totale assurée par des producteurs bio

Tous les cueilleurs ont choisi de travailler dans ce verger pour le bio. "J’ai travaillé ailleurs avant, où il y avait des pesticides et des antibiotiques. J'ai mangé les pommes dans l'arbre, et j'ai eu des allergies", témoigne l'un d'entre eux. Depuis huit ans, un retraité participe à la cueillette et il a beaucoup appris et applique les conseils reçus dans son jardin personnel.

Le verger produit entre 40 et 50 tonnes de pommes par an et possède une dizaine de variétés, vendues sur place à 2 € le kilo. Les fruits possèdent des imperfections, mais cela ne dérange pas les consommateurs. En Limousin, les producteurs 100% bio représentent un quart de la production totale.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne