Les vignes et les fruits n'ont pas aimé le coup de froid

France 3

Les températures sont descendues sous les 0°C ce week-end, notamment dans le Jura, où les viticulteurs ont limité la casse. En Normandie, les dégâts sont importants.

À 3 heures du matin, dimanche 14 avril sur la place du village de Pupillin, dans le Jura, des vignerons, mais aussi leurs familles et leurs amis ont pris le chemin des vignes pour enflammer de la paille. Afin de lutter contre ce gel tardif, 110 bottes de paille sont parties en fumée pour protéger 150 hectares de vignoble. À l'aube, les premiers rayons du soleil sont filtrés par la fumée, ce qui permet de sauver les bourgeons et donc l'essentiel du vignoble.

Pessimisme en Normandie

En Normandie, certains agriculteurs n'ont pas protégé les cultures. Dimanche matin, à Jumièges (Seine-Maritime), les pruniers et les pommiers ont été très abîmés. Les arboriculteurs devraient être fixés dans les prochains jours, en espérant ne pas connaître la même catastrophe qu'il y a deux ans. Certains agriculteurs avaient perdu une grosse partie des récoltes à cause du froid.

Vous êtes à nouveau en ligne