Les éleveurs lèvent les blocages, mais restent mobilisés

FRANCE 3

La mobilisation doit reprendre mardi 2 février. Le ministre de l'Agriculture a fait savoir qu'il ira à leur rencontre. Ce geste suffira-t-il ? France 3 fait le point.

La colère des agriculteurs n'est pas retombée. Et si les blocages sont levés, la mobilisation doit reprendre mardi 2 février.

Après trois jours passés sur les barrages à manifester sa détresse, Bruno Calle est de retour sur son exploitation à Arzal, dans le Morbihan. L'éleveur ne comprend pas le silence du gouvernement devant la mobilisation. "Notre président de région, qui est aussi ministre de la Défense, passe aujourd'hui plus de temps à vendre des Rafale aux quatre coins du monde qu'à s'occuper de l'agriculture, qui est le poumon de l'économie bretonne", explique l'éleveur.

De prochaines actions, plus longues ?

En Charente-Maritime, des agriculteurs à bout demandent à Xavier Beulin, président de la FNSEA, de sortir le monde agricole de la crise. Une grogne de la base que Xavier Beulin entend. "On a aussi probablement envisagé d'autres actions, peut-être plus longues, et moi je ne les exclus pas s’il n'y a pas de réponses à la hauteur des enjeux qui sont devant nous", commente-t-il.
 
Mardi 2 février, le ministre de l'Agriculture accompagné de François Hollande doit rencontrer des agriculteurs pour tenter d'apaiser leur colère à un mois du Salon de l'agriculture.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne