Le vin est en danger de mort en France

France 3

S'il y a un secteur agricole où les pesticides sont très utilisés, c'est bien la vigne. Laure Gasparotto, qui a coécrit Le jour où il n'y aura plus de vin, est l'invitée du Soir 3 ce lundi 26 février.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les pesticides sont dangereux pour les vignes. "Il y a urgence à réagir. Si toute la profession s'accorde à dire qu'il faut faire faire quelque chose, ça signifie que l'utilisation des pesticides est un accident historique", affirme Laure Gasparotto, spécialiste du vin coauteur du livre Le jour où il n'y aura plus de vin.

3% de vignoble sain seulement

"Il n'y a plus que 3% de vignoble sain, sans maladie. On en a besoin pour créer le vignoble de demain. Dans 20 à 25 ans, si rien n'est fait, il n'y aura plus de vin comme on l'aime dans sa diversité", assure la viticultrice propriétaire de cinq hectares dans le Languedoc.

La décision de la FNSEA d'arrêter l'utilisation de pesticides ne veut pas dire "forcément que le bio sera la seule solution, c'est peut-être aussi l'arrivée de nouveaux plants génétiquement modifiés, des clones dont on ne sait pas ce qu'ils vont donner", craint Laure Gasparotto.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne