L'accord UE/Mercosur contesté par les agriculteurs

France 3

Après la signature de l'accord commercial entre l'UE et le Mercosur, des agriculteurs se sont rassemblés dans plusieurs régions mardi 2 juillet. Ils craignent la concurrence sud-américaine. Les élus les soutiennent.

Des agriculteurs se sont rassemblés mardi 2 juillet devant une quarantaine de préfectures, comme à Arras (Pas-de-Calais), pour protester contre l'accord de libre-échange avec le Mercosur. Il ouvrirait le marché européen aux pays d'Amérique latine. Les agriculteurs craignent des importations massives : jusqu'à 99 000 tonnes de bœuf, 100 000 tonnes de volaille ou encore 180 000 tonnes de sucres supplémentaires chaque année.

Long processus

Pour les agriculteurs français, cet accord est économiquement dangereux, étant donné leur coût de production plus élevé. La classe politique est inquiète aussi. LFI, LR et même LREM ont questionné le ministre de l'Agriculture. "Je ne serai pas le ministre qui aura sacrifié l'agriculture française", a tenté de rassurer Didier Guillaume. L'entrée en vigueur de l'accord ne pourra se faire qu'une fois ratifié par le Conseil européen, validé par les députés européens puis de chacun des 28 Etats membres de l'UE. Le processus s'annonce encore long.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne