Justice : le coq Maurice passe au tribunal

FRANCE 3

Le coq Maurice ne s'est pas fait que des amis sur l'Île d'Oléron (Charente-Maritime). Son cocorico bruyant, aux aurores, agace certains habitants. Ses voisins le poursuivent devant le tribunal, mais il est soutenu par ses congénères. Une histoire cocasse.

La propriétaire du coq Maurice peut compter sur ses soutiens. Jeudi 4 juillet au matin, devant le tribunal de Rochefort (Charente-Maritimes), les amis de Maurice ont répondu présents. Ils comptent bien museler ceux qui veulent faire taire la campagne. "Beaucoup de gens se sont ralliés à moi. On essaie d'expliquer que le coq c'est normal, que la vie de campagne, c'est normal, et qu'il faut s'adapter. Si on ne s'adapte pas, il ne faut pas rester à la campagne", lance Corinne Fesseau, propriétaire du coq Maurice.

Droit du coq à chanter contre droit à la tranquillité

Maurice est un coq qui tient son rang. Tous les matins à Saint-Pierre-d'Oléron (Charente-Maritime), son cocorico retentissant signale l'aube à ses cocottes. Mais pas seulement, car les voisins profitent aussi de ce chant matinal. Et un couple d'estivants du Limousin, qui possèdent une maison proche de celle de Maurice, n'est pas du genre à s'en accommoder. Après deux ans de discorde, Corinne Fesseau, la propriétaire de Maurice a donc été assignée devant un tribunal. "Droit du coq à chanter contre droit à la tranquillité", assurent les plaignants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne