Jardinage : la vente de pesticides désormais encadrée

FRANCE 3

De nouvelles mesures ont été mises en place cette année côté jardinage : la mise en vente des pesticides est encadrée.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il suffirait d'un bon vieux pesticide pour se débarrasser des mauvaises herbes. Mais la ministre de l'Environnement a décidé d'en contraindre la vente. Petit tour dans les jardineries histoire d'en comprendre la réglementation. Faute d'autorisation, France 3 tourne en caméra cachée. Première nouveauté : il faut passer par un vendeur. Celui-ci énumère les précautions d'usage, non sans hésitation. Herbicides et fongicides sont bien considérés comme toxiques, d'où leur retrait des rayons en libre service. C'est le cas dans cet hypermarché, mais le responsable de rayon distribue le produit les yeux fermés.

Le personnel n'est pas encore assez formé

La loi oblige pourtant chaque enseigne à conseiller les clients. Pour Sophie Bordères, responsable associative de Générations futures, il reste encore des progrès à faire : "sur tout ce qui relève du conseil, on ne sait pas s’ils sont vraiment bien formés. On ne sait pas si on leur demande du Roundup par exemple, ils vont dire oui, je vous l'amène tout de suite ou s’ils vont orienter les clients vers des alternatives aux pesticides qui seraient meilleures pour leur santé et l'environnement". Cela fait neuf ans que cette jardinerie a cessé de vendre des pesticides. Il a fallu s'orienter vers des produits alternatifs, et les débuts ont été compliqués.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne