Interdiction des néonicotinoïdes : les apiculteurs soulagés, mais toujours vigilants

FRANCE 3

Les pesticides tueurs d'abeilles sont interdits en France, mais les industriels tentent de contourner la loi, les apiculteurs restent donc vigilants.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une victoire pour les apiculteurs et les défenseurs de la biodiversité. Les pesticides tueurs d'abeilles sont désormais interdits en France. Ainsi, 80% des plantes sont dépendantes de la pollinisation, c'est dire l'importance des abeilles pour l'homme, mais d'autres toxiques restent d'usage. Mais c'est une première victoire, tant les abeilles changeaient de comportement et ne retrouvez plus la ruche.

Les pesticides restent dans le sol

"C'est une très bonne nouvelle, on espère que ça serve pour les molécules à venir, qu'on n'ait pas 20 ans de lutte pour arriver à une interdiction", se félicite un apiculteur toulousain. "C'est des produits extrêmement rémanents, qui restent dans le sol pendant plusieurs années, et donc qui ont toujours un impact sur la floraison", explique néanmoins un apiculteur en Auvergne. En parallèle, les industriels tentent de contourner la règle, en produisant des produits qui ne sont pas classés comme néonicotinoïdes, mais qui en ont les effets.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne