"Ils marchaient sur la lavande" : fatigués, des producteurs se plaignent de l'invasion des touristes dans leurs champs

Un champ de lavande (illustration).
Un champ de lavande (illustration). (SYLVESTRE / MAXPPP)

En pleine floraison de la lavande, des touristes se permettent de saccager les champs. Les producteurs demandent à ce qu'ils respectent leur travail.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Entre pieds saccagés, déchets et selfies dans les champs, les producteurs de lavande de Valensole, à côté de Manosque dans les Alpes-de-Haute-Provence, dénoncent l'attitude de certains touristes et les appellent à respecter leur travail. 

"On sait que le tourisme peut faire des dégâts collatéraux, mais l'information, c'est de respecter le travail des autres", lâche le lavandiculteur Rémi Angelvin, invité de franceinfo mardi 2 juillet. Le producteur de lavande a dû mettre des fils autour de ses champs "pour freiner les gens. Quand ils voient ça, certains restent derrière mais d'autres les enjambent. Il y en a qui font un peu n'importe quoi". Des centaines de touristes envahissent chaque jour le plateau de Valensole et ses champs de lavande pendant la floraison qui débute à la fin juin.

Ils piétinent la lavande pour... un selfie

Certains de ces touristes venus du monde entier se permettent de cueillir des bouquets et de piétiner la lavande pour faire leur photo. "J'en ai vu l'autre jour qui étaient même couchés sur les plantes", raconte Rémi Angelvin à France Bleu Provence. "Ils marchaient sur la lavande. Je leur ai demandé de partir et ça a chauffé". Il a même surpris un soir le tournage d'un film pornographique au milieu des plantes.

Hier encore, j'ai vu des mariés entrer dans mon champ avec un cheval pour faire des photos. Forcément, l'animal a écrasé plusieurs pieds de lavande. Ils se sont excusés mais je commence à en avoir assezRémi Angelvinà France Bleu Provence

Les producteurs ne sont pas opposés au tourisme mais les incivilités sont de plus en plus fréquentes selon plusieurs producteurs. Ils réclament l'installation de panneaux sur les bords des routes pour rappeler que la coupe de lavandes est interdite.

Au total, 2 000 producteurs provençaux cultivent actuellement 3 500 hectares de lavande et 16 000 hectares de l'espèce hybride le lavandin sur quatre départements (Alpes-de Haute-Provence, Vaucluse, Drôme et Hautes-Alpes). Cette production permet majoritairement la fabrication d'huile essentielle. La Fête de la lavande aura lieu le 21 juillet, quelques jours avant la fin de la floraison et le début de la récolte.

Vous êtes à nouveau en ligne