Grippe aviaire : une filière en crise après l'instauration du gel de la production

FRANCE 3

Ce gel de production est prévu pour plusieurs mois. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll assure que l'État sera là pour des compensations.

Dans quelques mois, les parcs d'élevage de canards seront totalement déserts. C'est le cas pour celui de Jean-Michel Fortunat, installé à Vialer dans les Pyrénées-Atlantiques. "Ça va être une année blanche et si on arrive après à récupérer nos clients suite à ça. Economiquement, il y a des risques pour tous les acteurs de cette filière", commente l'éleveur.

500 millions d'euros de perte

Les autorités ont annoncé hier une mesure exceptionnelle : le vide sanitaire. En clair, les éleveurs vont pouvoir commercialiser les volailles en cours d'élevage, mais ensuite ils devront laisser leurs bâtiments vides pendant au moins quatre semaines, le temps d'assainir les lieux. Les huit départements où des foyers de grippe aviaire ont été détectés sont concernés, mais aussi les départements limitrophes.
Au total, 4 000 élevages vidés et toute une filière touchée par cette période d'inactivité. Selon les premières estimations, le préjudice global pourrait s'élever à 500 millions d'euros. Un impact jamais vu dans le Sud-Ouest. Les professionnels attendaient une mesure forte, car depuis quelques jours les pays européens réfléchissaient à une interdiction massive d'importation des volailles françaises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne