Grippe aviaire : le nouveau ministre annonce "un deuxième régime d'aide"

Des canards dans une exploitation de Toulouse (Haute-Garonne), le 4 mai 2017.
Des canards dans une exploitation de Toulouse (Haute-Garonne), le 4 mai 2017. (MAXPPP)

De nombreux éleveurs de palmipèdes à foie gras français ont dû vider leurs élevages pendant plusieurs semaines cette année pour tenter d'éradiquer l'épidémie, détectée fin 2016.

Le nouveau ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a annoncé, vendredi 23 juin, un "deuxième régime d'aide" pour les professionnels du foie gras du Sud-Ouest, victimes de l'épizootie de grippe aviaire. L'annonce a été faite par le ministre sur RTL, au lendemain de sa prise de fonction en remplacement de Jacques Mézard, qui a été nommé à la Cohésion des territoires.

De nombreux éleveurs de palmipèdes à foie gras français ont dû vider leurs élevages pendant plusieurs semaines cette année pour tenter d'éradiquer l'épidémie, détectée fin 2016. L'ensemble des professionnels a été touché par l'arrêt d'activité : naisseurs, éleveurs, gaveurs, abattoirs, fabricants de foie gras et filière commerciale. Ils avaient déjà été frappés par une première épizootie d'un autre virus de grippe aviaire en 2015-2016.

Le ministre a par ailleurs confirmé qu'il allait reprendre le calendrier établi par son prédécesseur pour que les retards de versement des aides européennes à l'agriculture puissent être "réglés" avant septembre.