Grippe aviaire : 250 millions d'euros perdus

FRANCE 2

Les producteurs s'interrogent. Des aides devraient être annoncées dans les jours à venir. France 2 revient sur les faits.

C'est donc toute une filière qui va devoir geler son activité pendant plusieurs mois pour tenter d'endiguer l'épisode de grippe aviaire. Les élevages d'oies et de canards du sud-ouest du pays vont devoir stopper leur activité. La décision est lourde de conséquences. Les producteurs s'interrogent.

Le gouvernement promet des aides

Les oeufs de canes seront détruits. Pour contenir l'épidémie de grippe aviaire, la vente des futurs canetons est interdite. Autre perte, pour cette coopérative du Sud-Ouest rencontrée par France 2, les canes qui pondent ces oeufs continueront à être nourries pour rien. Ici, un tiers des céréales destinées à nourrir les canards et les oies ne sera pas vendu, un autre manque à gagner. Dommages également pour les fabricants de foies gras, industriels ou petits producteurs. L'ensemble de la filière a fait ses comptes, plus de 250 millions d'euros perdus. Le gouvernement justifie ces décisions et promet des aides. Des aides qui seront annoncées dans les prochains jours. La filière foie gras représente 100 000 emplois en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne