Grippe aviaire : 1 400 abattages préventifs dans un élevage landais

FRANCE 2

Hier, samedi 23 décembre, par précaution, les 1 400 canards d'un élevage de Saint-Jean-de-Lier (Landes) ont été abattus en raison d'une suspicion de grippe aviaire.

Dans chaque élevage de canards, c'est la hantise des producteurs : devoir abattre à titre préventif des centaines de canards. C'est ce qui s'est passé hier à Saint-Jean-de-Lier, dans les Landes. Les bêtes abattues étaient porteuses d'un virus, le H5, pouvant déclencher une grippe aviaire. Cette ferme à quelques kilomètres de l'élevage à risque a reçu des consignes sanitaires très précises.

Éviter de nouvelles contaminations

Des mesures obligatoires depuis le 1er décembre. Elle prévoit aussi de renforcer la traçabilité, de sécuriser les enclos et de mieux isoler les mangeoires pour éviter toute contamination. Ce sont les enseignements tirés de la crise de 2016 : 3,7 millions de canards abattus, 250 millions d'euros de pertes pour les producteurs, et un prix du foie gras en hausse de 10 à 30 %. La filière foie gras mise sur ces fêtes de fin d'année 2017 pour se relancer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne