Finistère : une association porte plainte contre X après une publicité pour du Roundup dans un Bricomarché

Des bouteilles de Roundup dans une boutique de Lille, en septembre 2017.
Des bouteilles de Roundup dans une boutique de Lille, en septembre 2017. (ALEXIS CHRISTIAEN (PIB) / MAXPPP)

Une association bretonne annonce ce mardi, porter plainte contre X pour la publication d'un publicité pour du Roundup dans une enseigne de bricolage du Finistère.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'association Eaux et rivières de Bretagne porte plainte contre X, après la publicité de l'enseigne Bricomarché de Carhaix (Finistère) pour plusieurs pesticides dans ses rayons et notamment l'herbicide Roundup, rapporte mardi 16 octobre France Bleu Breizh Izel. On pouvait lire sur une affichette : "Déstockage avant interdiction a la vente au 31 décembre 2018, faites votre stock !"

Un courrier envoyé au procureur de la République de Brest

L'association rappelle que la publicité au grand public est interdite, que ces herbicides ne peuvent pas être en libre-service. Elle estime que comme ils doivent être interdits au 1er janvier 2019 pour les particuliers, "le magasin incite donc ses
clients à commettre un délit et peut à ce titre être considéré complice". Elle le détaille dans un courrier envoyé lundi 15 octobre au procureur de la République de Brest.

Eaux et rivières de Bretagne rappelle que la photo a fait "un tollé sur les réseaux sociaux", et se félicite que l'enseigne promette désormais "d'anticiper la réglementation à venir en ne commercialisant plus les pesticides qui seront interdits à la vente au 1er janvier 2019".

Un client des Côtes-d'Armor a pris une photo de la publicité et l'a postée jeudi 11 octobre sur sa page Facebook. Elle a suscité des centaines de partages et des commentaires hostiles contre le magasin. L'affichette a finalement été retirée. Le magasin a reconnu son erreur et fait un mea culpa sur Facebook dans un communiqué.

Vous êtes à nouveau en ligne