Fin des Etats généraux de l'alimentation

France 2

Les Etats généraux de l'alimentation se terminent ce jeudi 21 décembre après cinq mois de concertation. Le gouvernement prévoit d'imposer une vente à perte de 10% à la grande distribution.

Lancés en juillet dernier, les Etats généraux de l'alimentation affichent des objectifs ambitieux : mieux manger et permettre aux producteurs de vivre de leur travail. Actuellement, la moitié des agriculteurs gagne moins que 350 euros par mois. Le projet de loi, qui doit être officialisé par le gouvernement ce jeudi, prévoit d'imposer un seuil de revente à perte de 10%.

Moins de gaspillage

En clair, un distributeur serait obligé de revendre tout produit alimentaire au prix qu'il l'a acheté majoré de 10%. Autre point de la future loi : pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la restauration collective devra donner ses denrées non consommées à des associations. Les cantines ont l'ambition de passer à 50% de produits biologiques en 2022. Enfin, le délit de maltraitance animale sera étendu aux abattoirs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne