Eure : les riverains vent debout contre l'extension d'un élevage intensif

FRANCE 2

Les élevages intensifs sont de moins en moins tolérés au cœur même des campagnes. Les habitants de Houlbec-Cocherel (Eure) se mobilisent contre un exploitant belge qui veut augmenter son cheptel jusqu'à 1 000 vaches.

Près de 800 bovins se trouvent dans d'immenses bâtiments à Houlbec-Cocherel (Eure). L'objectif d'une grosse ferme laitière de Normandie est d'avoir 1 000 bovins. Le projet d'extension fait grincer des dents, à commencer par les riverains. Les voisines de la ferme se plaignent déjà de mouches et de mauvaises odeurs depuis deux ans. "On accepte certains inconvénients de la campagne. Mais, jusqu'à maintenant, on n'avait pas ces problèmes-là", explique une riveraine.

Les habitants ne veulent plus de cette exploitation géante

Alors, habitants et élus se mobilisent. Pas question pour eux d'accepter encore plus d'animaux sur cette ferme de leur commune. "Ce projet-là propose de produire toujours plus de lait pour l'emmener à la frontière belge. Ils veulent également produire de la viande qui partirait en Espagne et en Italie", déplore Véronique Brzezinski, de l'association de défense de l'environnement de Houlbec-Cocherel. Le projet déposé vise à terme 1 069 bovins. Vu la contestation, le patron est prêt à revoir l'objectif à la baisse. En France, moins d'une dizaine de fermes laitières sont de taille équivalente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne