Épuisement des ressources : certains Français se préparent à un nouveau monde

France 2

La théorie de l'effondrement a un nom : la collapsologie. Pour ses adeptes, le changement climatique entraînera la fin de la civilisation industrielle, à très court terme.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Apprendre à cultiver la terre à la force des bras, produire soi-même de la nourriture... Deux ingénieurs ont décidé de participer à un stage en Ardèche pour s'initier au travail de la terre. Ils ont 37 ans chacun. Tous deux ont fait de grandes études avant de travailler pour des multinationales. S'ils sont venus passer dix jours dans un centre de formation, c'est parce qu'ils pensent que la civilisation industrielle va s'effondrer dans un avenir proche.

Yves Cochet, ancien ministre et collapsologue

"L'agriculture ne fonctionne actuellement que parce qu'on y met de l'énergie. L'énergie sur la planète étant limitée, il n'y en aura plus à un moment. Donc, ça va s'arrêter. Il faudra que je m'occupe moi-même de mon bien-être, donc je veux connaître ce genre de technique pour savoir si on pourra faire quelque chose dans le pire des cas", explique Emmanuel Arras, ingénieur dans l'automobile. C'est une préoccupation récente pour lui. Ces deux dernières années, il a consulté un grand nombre d'études scientifiques. Il a échangé avec ses amis ingénieurs pour en arriver à une conclusion radicale sur l'avenir du système économique mondial. En France, Yves Cochet, ancien ministre de l'Environnement, est l'un des collapsologues les plus connus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne