Épandage de pesticides : les mètres de la discorde

france 2

Le gouvernement a tranché : l'épandage de pesticides sera interdit à proximité des maisons à partir du 1er janvier 2020. Les distances seront variables selon les cultures. Comment réagissent les agriculteurs et les riverains ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Jean-François Lamassé, agriculteur de Haute-Garonne, a fait ses calculs. Si l'interdiction d'épandage de pesticides s'appliquait sur ses terres, à 10 m minimum des habitations, il évalue à 5% sa surface d'exploitation perdue. Mais le gouvernement a tranché : à partir du 1er janvier 2020, pour certaines cultures comme les arbres fruitiers ou les vignes qui bordent une habitation, l'agriculteur devra respecter une distance de 10 m sans épandage de produits chimiques. Une distance qui pourra être raccourcie à 5 m pour les autres cultures ou même 3 m si l'agriculteur utilise des pulvérisateurs de dernière génération. C'est le cas de Jean-François Lamassé, céréalier, qui a investi dans cet outil de haute précision, en prenant compte du vent ou de la présence de voisins lors de l'épandage.

Une décision qui ne satisfait ni les associations ni le monde agricole

Les associations écologistes sont très déçues par les mesures annoncées. "Il y a des études qui sont menées en ce moment par Santé publique France, qui considèrent que la population doit être à 8 km des zones d'épandage. À 10 m, on sait très bien que les populations continueront à être exposées", déplore Nadine Lauverjat, chargée de mission pour l'association Générations Futures. Le gouvernement assure pourtant s'être appuyé sur les dernières connaissances scientifiques pour établir ces distances d'interdiction d'épandage, qui pour l'instant ne satisfont ni les associations écologistes ni le monde agricole.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne