Ille-et-Vilaine : un rejet de l’usine Lactalis provoque la mort de plusieurs centaines de poissons

Des centaines de poissons ont été tuées en Ille-et-Vilaine à cause des rejets d\'une usine du groupe Lactalis, en août 2017.
Des centaines de poissons ont été tuées en Ille-et-Vilaine à cause des rejets d'une usine du groupe Lactalis, en août 2017. (BENJAMIN BILLOT / RADIO FRANCE)

Les rejets proviennent d'une usine du groupe Lactalis à Rétiers. Les poissons seraient morts à cause d’un manque d’oxygène.

Un rejet inhabituel de matière organique provenant de Lactalis a provoqué la mort de plusieurs centaines de poissons dans la rivière Seiche, en Ille-et-Vilaine, ont rapporté France Bleu Armorique et France Bleu Mayenne, vendredi 25 août. La fédération de pêche d’Ille-et-Vilaine va porter plainte.

L’usine Lactalis, située à Retiers, a confirmé l’incident technique. Les poissons seraient morts à cause d’un manque d’oxygène, le rejet ayant provoqué une saturation dans la rivière. Une situation aggravée par la sécheresse et les bas débits de cours d’eau.

Des prélèvements effectués

Pendant plusieurs jours, les passants et les pêcheurs pouvaient voir les cadavres des poissons remonter à la surface, particulièrement au niveau du secteur de la commune d’Essé.

Les services de l’État ont été prévenus et la Direction départementale des territoires et de la mer - la police de l’eau - est venue constater les dégâts. L’Agence française pour la biodiversité a effectué des prélèvements.