Environnement : la France souhaite préserver ses terres agricoles

FRANCE 2

L'État met un coup de frein au phénomène d'urbanisation agricole afin de garder le visage champêtre propre à l'Hexagone. France 2 a mené l'enquête sur ce véritable changement de tendance.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Face au béton dans de nombreuses villes, comment défendre les champs qui nourrissent les citadins ? À Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le dernier maraîcher de la ville se bat pour préserver ses trois hectares entourés par les tours d'immeubles. Pour sauver les champs, la ville les a rachetés pour y interdire la construction. À 76 ans, le maraîcher va donc les transmettre à un autre agriculteur.

Prise de conscience

Après un demi-siècle d'étalement urbain, une prise de conscience a eu lieu. Au sud de Lille (Nord), un projet de lotissement pourrait menacer une grande exploitation agricole. Mais désormais, le maintien de la ceinture verte est une priorité pour les élus, qui tentent de faire grandir la ville sans chasser les agriculteurs. Pour ce faire, la métropole de Lille s'est engagée à consommer deux fois moins de terres agricoles chaque année. Grâce à ses aides à l'installation d'agriculteurs, la ville de Nantes, en Loire-Atlantique, a pu retrouver 450 hectares de ses terres agricoles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne