Dossier : de la musique pour faire pousser les plantes ?

France 3

Et si la musique aidait à soigner les plantes ? Quelques notes et mélodies bien choisies pourraient permettre à certaines cultures de résister aux maladies, ou même à mieux grandir.

À Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), de drôles de sons ont supplanté par endroits le traditionnel biniou. Des compositions diffusées plusieurs fois par jour, par ces boites à son. Au milieu de sa serre, Gwenaël Floc'h en a installé une pour sauver son exploitation bio. L'année dernière, le virus de la mosaïque du concombre (CMV) avait alors tout décimé. "En l'espace de 4/5 semaines", témoigne l'agriculteur, qui trouve que sa culture se porte désormais "plutôt bien". Équipé depuis mars dernier, il voit bien quelques feuilles avec des traces de décoloration, signe de la présence du virus, mais la plante résiste, et produit de beaux concombres.

Plus de 130 agriculteurs utilisent la méthode

La protéodie, nom de ce traitement mélodique, n'est pas l'oeuvre d'un mélomane. Lors de la synthèse de protéines, des acides aminés émettent des fréquences, des mélodies, qui peuvent stimuler ou inhiber une protéine. À l'université de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), des chercheurs s'intéressent au pouvoir de ces sons. L'objectif ici est de tester la résistance des petits pois à la sécheresse. "L'idée, c'est que le pois tolère mieux le stress hydrique à l'aide de ces diffusions", explique Pedro Ferrandiz, ingénieur de la société Génodics. Les petits pois en place, quelques jours et des minutes de mélodies plus tard, ils vont livrer leur verdict. Les sons ont eu un effet sur les petits pois. "On a mesuré des différences qui sont significatives, ce sera l'objet d'une publication qu'on est en train de faire", rapporte Olivier Gallet, directeur du laboratoire de biologie cellulaire de l'université de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise). En France, plus de 130 agriculteurs utilisent la méthode dans des vignes, des élevages de porcs ou de vaches laitières. Sur toutes les gammes, ils explorent le pouvoir de la musique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne