Des blocs de foie gras gorgés d'eau

France 2

D'après une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), de nombreux foies gras sont non-conformes. En cause : la présence de plumes et d'importantes quantités d'eau.

Aliment phare du réveillon, le foie gras pourrait devenir cette année le vilain petit canard des tablées. Sur les 35 prélèvements effectués par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) l'an passé, un bloc sur deux est non-conforme : présence de plumes, bloc de foie gras gonflé à l'eau... 4 sur 10 en contiennent plus de 10 %, ce qui est pourtant le seuil maximal autorisé. Pour l'un des prélèvements de foie gras d'oie, il a été trouvé moins de 1% d'ADN de l'espèce en question.

Quatre dossiers transmis à la justice

Dimanche 29 décembre, au marché au gras de Gimont (Gers), les producteurs sont catégoriques : il faut bien distinguer deux types de foie gras, l'entier et le reconstitué. Avec cette enquête, certains craignent les répercussions pour la filière."Les consommateurs n'assimileront pas, entre petits producteurs et industriels, ils feront l'amalgame", craint une cliente. Quatre dossiers ont été transmis à la justice au vu de la gravité des tromperies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne