"Dans un stress total" : face aux mutilations de chevaux, l'inquiétude croissante des éleveurs

Depuis le début de l'année, des dizaines de chevaux ont été mutilés en France dans une vingtaine de départements. Les éleveurs tentent de se protéger au mieux.

Oreilles coupées, entailles à l'arme blanche... Depuis le début de l'année, des dizaines de chevaux ont été mutilés dans une vingtaine de départements. 

Pour l'instant, aucun lien formel n'a été établi entre les agressions. Vidéorsurveillance, rondes de nuit, les centres équestres organisent leur protection."Ce que je conseille aux gens, c'est de mettre les chevaux près de leur domicile la nuit et de ne pas laisser de licole, comme ça les chevaux sont plus difficiles à attraper," explique Laurent Rey, propriétaire de chevaux en Camargue. La gendarmerie invite toutefois les éleveurs et les propriétaires à ne pas se faire justice eux-mêmes.

Vous êtes à nouveau en ligne