Crise du sucre : pourquoi les prix chutent

France 2

Le prix du sucre s'effondre depuis quelque temps, touchant particulièrement la France qui est le premier producteur européen. Explications sur cette crise en chiffres.

Le sucre est une spécialité tricolore. La France est aujourd'hui le premier producteur européen avec 5,1 millions de tonnes l'an dernier et 46 000 emplois à la clé pour la filière. Mais le nombre de sociétés sucrières a été divisé par deux en dix ans. On compte aujourd'hui cinq groupes et 25 usines, principalement dans le nord de la France, qui produisent du sucre de betterave. Le reste vient de la production de cannes à sucre à La Réunion, la Martinique et la Guadeloupe.

Quatre sucreries menacées de fermeture

Cependant, depuis deux ans, le cours du sucre est en chute libre : de 550 € en 2017, le prix de la tonne est passé à 270 € en 2019. La première cause est la fin des quotas en Europe en 2017. La production bondit notamment au Brésil ou en Inde. La culture de cannes à sucre ne cesse d'augmenter alors les prix chutent. Sur les 25 sucreries françaises, quatre sont menacées de fermeture cette année. La crise met aujourd'hui en difficulté tout le secteur, dont les 1 500 producteurs de betterave.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne