VIDEO. FNSEA : "la course au low-cost fait disparaître l’agriculture française"

FRANCEINFO

Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco" jeudi 11 mai, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, principal syndicat agricole, présente ses attentes pour le quinquennat d’Emmanuel Macron.

"Nous allons demander à Emmanuel Macron de mettre en œuvre très vite ce qu’il a promis : le grenelle de l’alimentation et la loi de simplification" Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, présente ses attentes pour le quinquennat d’Emmanuel Macron, jeudi 11 mai sur le canapé gris de ":L’éco".

Comment se rapprocher des petits agriculteurs ? En réponse à la Question qui fâche Christiane Lambert explique : "la France est très diverse et la FNSEA l’est aussi : petits et grands agriculteurs. Nous sommes attachés à montrer davantage cette diversité. En France 25% sont polyculteurs, éleveurs : ils ont à la fois de la culture et de l’élevage."

"Compétitivité"

Elle poursuit : "nos voisins allemands, brésiliens, polonais, foncent et ne nous attendent pas donc il faut être compétitifs ! C’est-à-dire avoir des exploitations rentables. Le dogme du prix bas conduit à la disparition d’exploitations agricoles. Il faut rééquilibrer les relations commerciales."

Ancienne capitane d’une équipe de handball, les agriculteurs ont-ils autant l’esprit d’équipe que les anciens camarades de jeu de Christiane Lambert. C’est l’objet de la Question perso : "nous travaillons en équipe et nous aimons ça ! Nous parlons de solidarité : lorsqu’il y a une sècheresse par exemple des agriculteurs donnent du fourrage."

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l’interview par la chanson préférée de l’invité. Christiane Lambert a choisi : "l’histoire d’une petite source qui devient torrent, impétueux, qui se jette dans une rivière, dans un grand fleuve, et rejoint l’océan."

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.