VIDEO. A Bruxelles, les éleveurs en colère réclament un prix européen du lait

REUTERS et APTN

Les producteurs de lait belges manifestent lundi pour de nouvelles mesures qui protègent leurs revenus.

Les producteurs laitiers belges, comme leurs homologues français, sont en colère. Ils sont quelques centaines à manifester leur mécontentement devant le bâtiment où se réunissent, lundi 14 mars, les 28 ministres européens de l'Agriculture, à Bruxelles.

Dans le bruit assourdissant des klaxons, de fûts en plastique qui servent de tambours, les agriculteurs belges, venus avec des dizaines de tracteurs, demandent de nouvelles mesures pour protéger leurs revenus. "On veut réguler, puisque l'on produit pour l'Europe, on veut un prix européen", lance Stéphane Delogne, de la Fédération unie de groupements d'éleveurs et d'agriculteurs, un mouvement paysan belge.

Des réductions temporaires de production laitière ?

Le plan d'urgence débloqué il y a six mois par l'Union européenne n'a pas suffi à soulager les agriculteurs européens, confrontés à un effondrement des prix du lait et du porc, dans un contexte marqué par la faiblesse de la demande et un embargo russe. Devant les ministres de l'Agriculture, le commissaire européen à l'Agriculture, Phil Hogan, s'est dit à la mi-journée "prêt à proposer" des limitations temporaires de la production laitière européenne, comme le réclamait notamment la France.

"Les modalités complètes de cette mesure doivent encore être finalisées par la Commission et j'espère que nous serons en mesure de les communiquer aux Etats membres très prochainement", a déclaré le commissaire.

Vous êtes à nouveau en ligne