Toulouse : des permanences LREM à nouveau visées par des agriculteurs anti-Ceta

FRANCE 3

Les permanences de La République en marche à nouveau visées par des actions coup-de-poing de la part des agriculteurs. La dernière en date : jeudi 1er août à Toulouse (Haute-Garonne).

L'action a commencé vers 23 heures, jeudi 1er août. Du fumier a été déversé devant la permanence de Monique Iborra, à Tournefeuille, près de Toulouse (Haute-Garonne). Comme plusieurs députés La République en marche d'Occitanie, elle a voté en faveur du Ceta, l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

Elle n'a pas répondu à l'invitation des agriculteurs

Comme ses collègues, la députée Monique Iborra n'a pas répondu à l'invitation des agriculteurs pour s'expliquer. Jeudi 1er août, elle en a donc payé le prix : "C'est le seul moyen pour se faire entendre. Quand on invite des députés, plusieurs fois à des rencontres et qu'ils ne sont pas capable de venir voir le premier employeur de la région Occitanie, eh bien ils en paient les pots cassés. Et on se demande aujourd'hui si franchement, ils ne provoquent pas la chose", lance Luc Mesbah, le secrétaire général adjoint FDSEA 31.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne