Sécheresse : les éleveurs contraints de vendre leur bétail

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les conditions climatiques exceptionnelles en France obligent certains éleveurs à se séparer d'une partie de leur cheptel. Ils n'ont pas assez de fourrage pour nourrir toutes les bêtes. Illustration chez Christophe Ducarre, un éleveur bourguignon. 

En trente-deux ans de métier, c'est la première fois que Christophe Ducarre vend une partie de son capital. Il se sépare de 12 Charolaises, soit 10% de son cheptel, Il ne peut plus les nourrir à cause de la sécheresse, qui vient couronner une situation économique déjà précaire depuis plusieurs années. "On n'a pas les moyens. On est obligés de vendre du bétail pour arriver à faire face. Il faut pouvoir alimenter le reste du troupeau et honorer les factures", explique cet éleveur bovin bourguignon.

Les éleveurs bradent leur bétail

L'agriculteur est obligé de brader des animaux moins nourris, donc moins lourds. L'an passé, il vendait une vache au prix de 1 469 €. Cette année, elle ne lui rapporte plus que 1 000 €, soit 30% de moins. Une entrée de trésorerie qui lui permettra d'acheter de la nourriture pour le reste de son cheptel. Faute d'herbage dans les pâturages, l'éleveur nourrit ses vaches avec sa réserve d'hiver depuis mi-août.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne