Salon de l'agriculture : le témoignage d'un négociant en viande

FRANCE 2

Gerard Poyer a été aspergé de farine lors du Salon de l'agriculture, dimanche 28 février. Il témoigne pour les journalistes de France 2.

Difficile journée pour Gérard Poyer. Dimanche 28 février, il a été aspergé de farine par des éleveurs en colère. Ils lui reprochent d'être étranglé par des prix trop bas.
Ses lunettes portent encore les traces de l'altercation de ce matin. "J'ai été touché profondément parce que c'est une filière que j'aime. Je comprends leur colère (...), mais à un moment trop c'est trop", explique Gérard Poyer, président de la Fédération française des commerçants en bestiaux. Ce négociant est un commerçant. Il achète aux éleveurs pour revendre aux abattoirs, un métier d'expert. Il trie entre autres la marchandise en fonction des commandes des abatteurs.

Le marché s'effondre

Mais aujourd'hui les consommateurs mangent moins de viande et le marché s'effondre. "J'ai mon acheteur qui va me dire 'j'ai tant à mettre' et moi j'achète en conséquence. (...) Si on en est là, c'est parce que nous on se bat pour acheter le produit, et le vendre plus cher qu'on l'a acheté", explique-t-il. Mais pas question selon lui, de se faire de l'argent sur le dos des éleveurs. Dès lundi, Gérard Poyer retournera au Salon de l'agriculture pour discuter avec les éleveurs

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne