Pour la FNSEA, Stéphane Le Foll "doit faire respecter l'accord" des éleveurs avec la grande distribution

FRANCE 3

La vice-présidente de la FNSEA revient sur les raisons de la colère des éleveurs.

Les agriculteurs en colère demandent à Stéphane Le Foll de venir sur le terrain. Or, pour Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA, "pour débloquer la situation, il faut débloquer les prix". Les acteurs de la grande distribution se sont engagés, le 17 juin dernier, devant le ministre à augmenter les prix à raison de + 5 centimes par semaine. "On en est seulement à + 7", déplore la représentante.

Un plan de désendettement

Selon elle, "le ministre doit taper du poing sur la table et faire respecter l'accord". "A la FNSEA, nous demandons un plan de désendettement massif pour les exploitations", réclame Christiane Lambert.
Elle souligne : "le ministre de l'Agriculture a mené une réforme de la politique agricole commune (PAC), qui a fortement réduit les soutiens dans certaines exploitations d'élevage, notamment dans le Grand-Ouest". En France, 890 000 emplois dépendent de l'agriculture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne