Pas toujours facile de manger du porc français en France

France 2

Une équipe de France 2 s'est penchée sur la provenance du porc proposé aux consommateurs français.

Le bras de fer se poursuit dans la crise porcine. Ce mercredi 12 août, la Cooperl, acheteur majeur du secteur français, annonce qu'il va poursuivre son boycott du marché de Plérin car il ne veut pas payer le kilo de viande française 1,40 euro.

Le porc français et local a un coût. Olivier Carbonne, boucher en Provence, l'achète 3,12 euros le kilo, soit bien au-dessus du prix évoqué ailleurs. Mais en dépit du prix, l'origine tricolore est importante pour les clients. "C'est gage de qualité", confie l'une d'elles à France 2.

30% du porc viendrait de l'étranger

La plupart du temps, il est difficile de déterminer d'où vient le porc, notamment dans la grande distribution. L'origine n'est indiquée que dans 68% des cas (et seuls 40% de ces produits sont français).

La viande fraîche offre la meilleure traçabilité (97% des produits) alors que pour le saucisson, l'étiquetage est flou (44% des produits). En France, 30% du porc consommé viendrait de l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne