​Nouvelle crise pour la filière porcine

France 2

Deux poids lourds du secteur ont refusé d'acheter du porc français, jugé bien trop cher par rapport à celui de nos voisins européens.

La situation est à peine réelle. Bigard/Socopa et Cooperl, deux poids lourds de la filière porcine ont refusé d'acheter du porc français au marché du Cadran de Plérin en Bretagne. C'est ici que sont fixés les prix du porc mais les industriels ont jugé trop élevé le cours du porc français. "Les pertes hebdomadaires sont très importantes et en plus aujourd'hui on perd nos clients. Ils vont s'approvisionner à l'étranger, en Espagne, en Allemagne, ça c'est sur le marché français mais nous perdons aussi nos clients 'grand export' car on est déconnecté du marché mondial qui est proche du cours européen", explique Patrice Drillet, président de la Cooperl.

Porc allemand

Depuis la dernière crise du porc en juin dernier, le prix a été fixé à 1,40 euros. Un prix auquel il faut ajouter 15 centimes de plus-value pour la traçabilité et la qualité de la viande. Dans le même temps, en Allemagne, les prix affichent 1,30 euros, soit 25 centimes d'écart. La crise est loin d'être résolue, l'un des deux gros industriels a déjà annoncé qu'il ne sera pas présent lors de la prochaine cotation, ce jeudi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne